jeu.

27

sept.

2018

Quand les thèmes d’astrolocalisation me posent des problèmes.

Un 1er exemple.

La séparation d’un couple met souvent face à des questions de garde d’enfant. Aussi il m’est demandé des thèmes d’astrolocalisation alors que l’étude du thème natal du consultant et un travail personnel de sa part sont préalables. Certes l’astrolocalisation peut aider à une amélioration de la situation, même si aucunes lignes planétaires ne traversent la France et que l’on hésite à envoyer cette personne à l’étranger, car cela ne ferait qu’envenimer la situation (contentieux pour la garde de l’enfant, personne sans travail actuellement…) ; le père de l’enfant (si reconnu) a son mot à dire, à moins que sa situation ne le permette pas et que la garde soit totalement attribuée à la mère. Il y a occultation par la mère de la situation exacte.

 

2ème exemple :

Quand on me demande la totale : santé, réalisations personnelle et professionnelle, amour. On ne peut pas tout avoir ! Toutefois, dans ce cas, je mets l’accent sur la réalisation d’une manière générale.

 

3ème exemple :

La région trouvée n’est pas n’appréciée par le consultant. Il est alors nécessaire de déterminer le défi majeur du thème (selon Xavier Abert) qui était, dans ce cas, représenté par le carré Jupiter R-Uranus : le besoin de connaître n'est jamais assouvi chez la personne ; elle est toujours à la recherche d'horizons nouveaux ; elle a horreur de la monotonie ; elle est d’une indépendance forcenée menant à un échec ; trop d’agitation, surtout interne ! La personne doit travailler avant tout sur ce défi majeur avant de penser que l’astrolocalisation peut tout résoudre, d’autant plus qu’elle refuse les lieux déterminés en France pour une amélioration.

 

4ème exemple :

Un thème d’astrolocalisation où il n’est pas facile de déterminer des zones positives où la consultante ne serait pas sous l’influence de la Lune et de ses planètes destructives Uranus et Pluton, c’est-à-dire trouver des endroits où elle ne se sentirait pas dans l’insécurité et avec le désir continuel de déménager. C’est son comportement fondamental avec une Lune Hors-limite de déclinaison et il n’est pas facile de trouver des endroits où changer ce comportement. La conclusion est qu’elle devrait rester en France ou en Belgique ou en Allemagne dans les zones indiquées sur le schéma d'horizon local (et encore entre Mars et Neptune, cela ne provoque pas la stabilité !)

 

5ème exemple

Il est toujours nécessaire de jeter un coup d’œil sur le thème natal avant d’entreprendre l’astrolocalisation. Le défi majeur de vie de cette personne est représenté par l’opposition Lune-Mercure (aspect difficile le plus étroit du thème), d’autant plus que la Lune est Hors-Limite de déclinaison : entêtement, obstination ; imagination ne se contrôlant pas facilement ; esprit contrariant, se ment à elle-même. Le second défi est le carré Mars-Lune : l'instinct combatif/agressif est vite éveillé. Il y a irritabilité chronique. Un cas où le thème d’astrolocalisation ne trouve rien sur la France. Il ne nous reste plus qu’à travailler sur la carte de l’Horizon Local. Possibilité de considérer les zones entre Chiron, le Guérisseur, et le Nœud Nord, moyen de se réaliser. Vers le Sud-Sud-Est de Paris c’est le seul endroit que nous pouvons lui conseiller, sans négliger une bonne psychothérapie. Lune Hors-limite de déclinaison, pas étonnant que cette personne déménage sans cesse. Mais je ne pense pas que l’astrolocalisation lui trouvera vraiment un lieu idéal pour solutionner ses problèmes.

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

sept.

2018

Autre thème d’HORIZON LOCAL

J’utilise le thème d’Horizon Local, fonction du logiciel ZODIAC d'André VanderLinden. Calculer l'espace local consiste à dresser une carte géographique pour le lieu de naissance, avec la position de toutes les planètes rapportées à l'horizon. Le lieu de naissance (ou de résidence) est le point central duquel partent des lignes nommées "routes" ou "lignes azimutales" sur 360°, figurant la direction dans laquelle se situent les éléments de l'horoscope. On sait que pour avancer dans la vie, il vaut mieux se diriger vers les planètes à l’EST (le futur, l’avenir) plutôt que d’aller à L’OUEST représentant le passé, le rejeu à ne pas faire.

 

Voici un nouvel exemple. Par curiosité SG habitant dans le 05 (France), voulait connaître ses directions les plus favorables. Par manque d’information plus détaillée et pensant qu’il voulait rester en France, je lui ai dressé un premier graphique, indiquant les endroits propices entre les lignes de Vénus et Mercure, comprenant le Soleil, sa planète la plus aspectée.

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

sept.

2018

Comment rechercher la localisation commune à un couple.

Les possibilités se restreignent si l’on fait un thème d’astrolocalisation qui doit convenir aux deux membres d’un couple. Voici l’exemple de Chantal et Bernard dont j’avais fait séparément les thèmes d’astrolocalisation. Chantal est très limitée dans ses possibilités de relocalisation (le Québec et Bordeaux). Il n’en est pas de même pour Bernard où les positions de la conjonction Soleil-Jupiter à l’Ascendant traversent St Pétersbourg, la Finlande, la Suède, puis l’Allemagne et la France. Il peut également rester en France : la bande Jupiter et Soleil/AS va de son lieu de naissance à l’Allemagne (Alsace, Lorraine, Luxembourg). Par ailleurs, les routes de Jupiter et du Soleil l’emmènent dans la région bordelaise (la route du Maître de l’AS, Jupiter, indique la direction où il est bon de se diriger, où les astres vous sont favorables, donne un rôle social important, de l’expansion). Montréal qui associe à la fois les routes favorables de Jupiter et du Soleil et le croisement avec Neptune/AS est secondairement à recommander. L’est de l’Espagne lui convient, surtout les régions côtières, mais c’est moins favorable pour Chantal.

 

Les pays communs à tous deux sont surtout Bordeaux et ses environs et secondairement le Québec plus délicat et avec moins de possibilités à leur âge.

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

sept.

2018

INTERPRETATION DES ROUTES D’ESPACE LOCAL

Il faut d’abord définir la planète maitre de l’Ascendant : sa route indique la direction où il est bon de se

diriger, la direction où les astres vous sont favorables, la direction qui accorde de l’expansion et un rôle

social important.

 

 

 

On peut également regarder la route d’une autre planète, ou d’une planète précise pour une réalisation

particulière ou imposée par les nécessités de la vie de la personne.

 

La route du Soleil : On a conscience de soi, de sa valeur. Une grande assurance, de l'autorité, de l’énergie

et du courage. Pour développer votre côté Yang. Route de créativité, d’individualité.

 

La route de la Lune : la route de l’intuition, de l’imagination, là où nous sommes le plus réceptif, sensibles. Pour développer le côté Yin de la personnalité.

 

La route de Mercure : route facilitant les capacités de communiquer, d'utiliser nos talents. Favorisant

l’écriture, l’enseignement. De rester jeune, voire de rajeunir et de perdre du poids (choisissez une thalasso

sur la route de Mercure !)

 

La route de Vénus : route où vivre dans la joie, l'harmonie, le plaisir, la beauté. Favorable aux relations, à

l’amour, à la créativité, voire à l’argent.

 

La route de Mars : route d’action, d'énergie, de compétition, d’agressivité, d’aventures, de pionnier, de

décisions. Favorable à l'intégration de l'animus pour la femme, à une plus grande activité physique et

travailler l’affirmation de soi. Plus favorable aux hommes, mais exacerbation du côté masculin. Route

d'épuration par le feu ou la guerre, de sélection génétique, de sexualité agressive.

 

La route de Jupiter : une route agréable qui donne un rôle social important. De l’expansion, une évolution.

Une participation à des expériences culturelles importantes. Des relations avec des personnes d'une

meilleure classe. On se sent protégé et optimiste. Sur cette route nos souhaits se réalisent. Il y a

avancement social. Notre optimisme nous fait oser le dépassement des limites de nos capacités. On veut

impressionner les autres. Il y a abondance de biens matériels.

 

La route de Saturne : la route peut être difficile pour ceux qui veulent mener une vie de plaisir et

d'insouciance, de sociabilité, mais elle favorise la concentration et la méditation (Alexandra David-Neel).

Nécessite de la patience, de la discipline, de la maturité.

 

La route d’Uranus : une route excitante à l’énergie puissante, où l’on veut changer le monde. On est

idéaliste, mais dans le cérébral et non dans l’émotionnel. On peut devenir une personne nouvelle sur cette

route. Changements sociaux, projets innovateurs, surprises.

 

La route de Neptune : On peut trouver des difficultés à vivre sa vie sur cette route, des difficultés à voir la

réalité. Propice à la méditation, à la relaxation, route pour lâcher-prise. Beaucoup d’inspiration et de

créativité, mais aussi de désillusions/déceptions. Bonne route pour aider les autres.

 

La route de Pluton : route de forte énergie, très magnétique, pouvant changer notre vie, nous remettre en

question, nous régénérer. Mais pas toujours recommandable car route de destruction, d’aliénation, de

fanatisme intense

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

sept.

2018

Vos planètes au Milieu-du-ciel en Astrocartograghie

Martin Davis, spécialiste en Astrolocalisation nous dit: Je ne pense pas à un seul" meilleur endroit ". J'ai dû quitter ma ligne Soleil MC productive aux Etats-Unis pour déménager en Europe, abandonnant certaines choses pour rejoindre les autres. Jupiter en Écosse pour venir sur le continent où les lignes étaient plus rugueuses mais les expériences de vie importantes : dans les deux cas, je savais que je devais bouger pour grandir…Les lignes nous indiquent quelles influences attendre et ces informations les rendent très précieuses, mais les conditions de temps peuvent nous appeler à nous adresser à des endroits moins luxueux pour obtenir les nouvelles expériences nécessaires. 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

sept.

2018

Une introduction à l'Astrocartographie

par Robert Couteau

La relocalisation et l'astrocartographie sont des techniques encore relativement peu connues en France malgré la récente traduction, aux éditions du Rocher (1994), de l'ouvrage de Jim Lewis. Que signifie la relocalisation du thème natal ? Tout simplement la possibilité de choisir son thème. Comment est-ce possible ? En allant vivre ailleurs. Partir ! 

 

Jung écrit dans L'homme à la découverte de son âme : "Un fin connaisseur en vins pourra préciser l'année, le cru et la cave de tel ou tel échantillon... Il en va de même des hommes : nous sommes nés à un moment donné, en un lieu donné, et nous avons, comme les crus célèbres, les qualités de l'an et de la saison qui nous ont vus naître." Mais qu'advient-il à celui qui ne vit plus dans sa région natale ? Je crois que l'idée de relocalisation, ou plus exactement la prise de conscience par les astrologues contemporains de la possibilité de transformer le thème natal, en donnant à l'intégration des rythmes planétaires un nouveau point d'ancrage, est la principale invention astrologique du XXè siècle. Il se peut que les astrologues du passé aient exceptionnellement utilisé ces techniques. Cependant les traces sont extrêmement minces. Quoi qu'il en soit, l'idée d'un thème qui ne serait pas celui imposé par la naissance, est essentielle, compte tenu du fait que le thème natal est généralement considéré comme un invariant. L'empreinte natale! 

 

Ainsi le thème "natal" n'est pas plus permanent que les autres facteurs de conditionnement : l'hérédité, le climat, et le milieu socio-culturel. Les astres peuvent être contournés, comme le sont aujourd'hui les gènes. 

En dressant le thème de relocalisation, on conserve la date et l'heure de naissance, mais le thème est établi pour un nouveau lieu, c'est-à-dire pour une autre latitude. Il convient de vivre assez longtemps (une année au minimum) pour sentir les "effets" de la relocalisation et pour "vivre" son nouveau thème. Qu'est-ce qui change dans le thème renouvelé ? Les angles, et par suite les Maisons, dans une moindre mesure les planètes dominantes (puisque les aspects planétaires restent les mêmes), et dans une mesure beaucoup plus faible les signes zodiacaux (puisqu'un Cancer par le Soleil ou par la Lune le reste sous toutes les latitudes). 

 

L'astrocartographie (Astro*Carto*Graphy), mise au point par James Slayden, alias Jim Lewis (1941-1995), est une technique particulière de relocalisation, permettant de retrouver sur une carte terrestre les "lieux de puissance" de certaines planètes, d'après leur proximité aux angles du thème. Par exemple,si l'on souhaite "devenir" jupitérien ou neptunien, la carte indique qu'il faut s'installer à Santiago ou en un autre lieu situé sur la même latitude. 

 

Robert Couteau est l'un des grands spécialistes de l'astrocartographie. 

 

0 commentaires

sam.

22

sept.

2018

HORIZON LOCAL

Calculer l'espace local consiste à dresser une carte géographique pour le lieu de naissance, avec la position de toutes les planètes rapportées à l'horizon. Le lieu de naissance (ou de résidence) est le point central duquel partent des lignes nommées "routes" ou "lignes azimutales" sur 360°, figurant la direction dans 

laquelle se situent les éléments de l'horoscope.

 

Le logiciel ZODIAC d’André Vander Linden nous permet d’éditer un thème d’HORIZON LOCAL, avec l’Ascendant dirigé à l’EST. Voici un exemple d’utilisation de cette fonction.

 

Technique personnelle : j’imprime le thème d’Horizon local du logiciel ZODIAC sur un Transparent. Je cherche une carte de la zone à considérer et je superpose correctement les 4 points cardinaux, tels que définis sur le thème et sur la carte.

 

Je considère les planètes à l’Est qui sont en bonne correspondance avec le thème de la personne.

 

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

sept.

2018

Comment effectuer une RELOCALISATION D’ANNIVERSAIRE

Quand on me demande de faire un thème de Révolution solaire, je considère à priori si le thème de RS est valable au lieu de résidence de la personne. Pour cela, je tiens compte des enseignements traditionnels suivants :

• L’AS ne devrait pas se trouver en Maison 12, 8, 6,7 natale

• L’AS ne devrait pas se trouver en Scorpion ou en Poissons

• Le MC ne devrait pas se trouver en Maison 12, 8,4 natale.

• Les Maisons 12, 8, 6 de RS ne doivent pas être trop occupées

• Les Maîtres de l’AS ou du MC (dépend de la domification utilisée) ne doivent pas être en Maisons 12, 8, 6 natales

• Ne pas avoir Mars, Saturne ou Uranus aux angles de la RS (dépend de la domification)

 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

15

sept.

2018

Comment j’étudie un thème d’astrolocalisation

(1) Etude sur le thème natal 

pour la relocalisation de résidence

 -  Le consultant demande en général quels sont les lieux en France (avec le logiciel Solar Maps, j’édite la carte de France ACG et Espace local) ou les pays (j’édite la carte mondiale ACG et Espace local) qui lui seraient favorables, mais il doit préciser, pour l’analyse, si c’est pour trouver une meilleure énergie concernant le socio –professionnel, le spirituel, l’affectif/plaisir/créativité ou autre archétype planétaire qu’il recherche. Car il est rare que l’on puisse tout avoir ! Il est utile que le consultant désigne à priori les lieux où il souhaiterait aller, afin de les analyser en priorité. 

 

- J’édite l’horoscope natal habituel pour considérer les Ms 4 et 9  (planètes habitantes, maîtrises, encadrements, signes fixes ou non) afin de savoir si la personne est faite pour son lieu natal, la France ou l’étranger. 

 

- Je recherche la planète meneuse, la planète la plus aspectée, celle qui nous entraîne automatiquement sur sa route, mais que nous n’avons pas toujours intérêt à suivre. Pour cela j’établis un nombre à 3 chiffres à partir du nombre d’aspects. Pour cela je fais un tableau avec le nom des planètes et les 3 colonnes de chiffre. J’édite le thème dans mon logiciel habituel (Astro-PC, aspects en Domitude) qui me donne la liste des aspects programmés.

 

1er chiffre : nombre d’aspects majeurs (5° d’orbe)

2ème chiffre : nombre d’aspects mineurs (45’ d’orbe)

3ème chiffre : aspects à l’AS et au MC.

 

- Je reconsidère la carte d’ACG et je regarde où la planète qui reçoit le plus grand nombre d’aspects  est positionnée à l’AS  ou au MC. Mais de préférence cette planète ne doit pas avoir de CCO (Conjonction-Carré-Opposition) avec une planète « maléfique ». Un coup d’œil sur la carte ACG puis sur l’Espace local (si votre logiciel a cette dernière fonction) nous renseigne de suite sur l’environnement positif ou négatif de ces deux positions à l’AS et au MC (dans mon cas je ne peux choisir la Lune ou Vénus malgré leurs aspects bénéfiques car ils sont accompagnés de maléfiques dont j’aurais l’énergie négative à assumer).

 

- Toujours à l’AS ou au MC, le consultant peut choisir la planète la moins aspectée s’il souhaite une évolution et une réalisation plus spirituelle que matérielle, planète nommée transcendantale (par le canadien Couteau)  qui compte moins de 130 points (dans mon thème le Soleil à l’AS au Japon !). Là encore l’environnement planétaire est à considérer sur la carte ACG et l’Espace local.

 

- En ACG, il est conseillé de ne pas opter pour Uranus en encadrement du DS, signe de divorce  ou de décès/fin de présence du partenaire, peu favorable au relationnel dans la durée, signe d’instabilité. Je recommande également de ne pas opter pour Uranus en encadrement du FC (peu favorable à l’établissement d’un foyer, d’un chez-soi tranquille).

 

Lire la suite

ven.

14

sept.

2018

DEFINITIONS DE BASE EN ASTROLOCALISATION ET PROCESSUS D’INTERPRETATION

Origine :

« A notre époque, la plupart des gens voyages beaucoup, pour leur travail, pour les vacances, pour changer de lieu de résidence. De ce fait, les astrologues ont commencé à rechercher et expérimenter ce qu’il arrivait quand un individu voyageait temporairement ou se relocalisait de façon permanente. Dès le début de notre ère, des astrologues se sont intéressés à l’horoscope des nations mais ce n’est qu’au début du 20ème siècle que des techniques ont été tentées (Sepharial, Johndro) en utilisant les positions des villes. Déjà l’objectif était de d’aider les gens à trouver leur place dans le monde. Le besoin s’est fait sentir parmi les astrologues de coordonner le Ciel et la Terre (Jayne, Firebrace, Duncan,Fagan) ». Mais c’est Jim Lewis (1969) qui développera les techniques d’A*C*G* (Astrocartographie), tandis que Michael Erlewine s’intéressait à l’Espace Local.  En 1977 a été créé le premier logiciel, indispensable à l’étude de l’Astrocartographie (A*C*G). Astrologues, nous devrions avoir tous lu le livre (Astrologie Mondiale.1984) rédigé par Baigent, Campion et Harvey. Charles Harvey montre que les outils de l’A*C*G*sont indispensables pour étudier l’astrologie mondiale. En 1997 Jim Lewis, avec Kenneth Irving, publie son livre : The psychology of Astro*carto*graphy, période à laquelle j’ai commencé à m’intéresser à l’A*C*G* avec mon premier logiciel de Matrix Software. Plus récemment le flambeau a été repris par Martin Davis qui a publié en 1999 : Astrolocality Astrology et en 2007 : From Here to Here, révisé en 2010 : An Astrologer’s Guide to Astromapping, ouvrage dans lequel vous trouverez une historique détaillée du développement de l’Astrolocalisation.  Le logiciel qui permet le plus de possibilités est Solar Maps (mais financièrement il n’est pas vendu séparément de Solar Fire) toutefois tous les bons logiciels professionnels ont cette fonction avec plus ou moins de possibilités (ZODIAC ou WIN-STAR PRO ou ZET ou AUREAS PRO…).

 

Objectifs : 

Notre thème natal est établi pour un lieu et un temps bien définis et restera toujours la première vibration de notre vie. Mais quand le lieu change, la vibration change. Un horoscope traditionnel est l’étude du mouvement à travers le temps. Si l’on change de lieu, le temps changera. Si l’on change de temps, l’horoscope changera (l’Ascendant et les angles). L ’A*C*G nous donne l’opportunité de voir ce que notre vie pourrait être en un endroit différent de notre lieu de naissance. Cela ne change pas la position des planètes dans les signes mais cela change l’Ascendant et les trois autres angularités (DS, MC, FC). Parce que les angles changent, les planètes peuvent gagner ou perdre de leurs influences dans notre thème. 

 

L’Astrolocalisation comprend deux techniques :

l’Astrocartographie (A*C*G*) et l’Espace Local.

Si, dans l'horoscope habituel, chaque planète est définie pour un temps et une place précise, en astrocartographie l'horoscope est remplacé par une mappemonde (ou une planisphère) et un ensemble de lignes représentant leurs positions angulaires (alors que dans notre thème natal toutes les planètes ne sont pas angulaires). Dans ce type d'astrologie, les planètes sont des lignes qui parcourent le monde entier à travers leurs levers (AS), leurs couchers (DS) et avec leurs points de culmination (MC qui représente dans l'hémisphère nord le Sud et FC/IC le Nord) au moment de la naissance. Une planète placée à l'un de ces 4 angles et à l’endroit indiqué par la ligne s'y exprime plus nettement et directement (notion habituelle de planète angulaire). Afin de comprendre le principe astronomique qui est à la base de l'Astrocartographie, on doit d'abord considérer le fait qu'il n'y a pas un seul endroit au monde où le Soleil se lève ou se couche et qu'on peut toujours trouver une place sur terre où il fait soit jour ou soit nuit. Cette mappemonde, représentée en planisphère pour faciliter la lecture, peut être interprétée pour nous aider à comprendre comment certains lieux symbolisent particulièrement certaines de nos fonctions psychologiques. Certains lieux (quand positionnés sur des lignes angulaires) peuvent être très forts, à la fois rejetant et attractifs (on retrouve certains aspects du thème natal) et l'archétype planétaire correspondant à la ligne pourra être particulièrement travaillé à cet endroit, ou avec des personnes correspondant à cet endroit, ou nous faisant ressentir cet archétype. Il n'est pas nécessaire de déménager ou d'aller sur les lieux pour expérimenter ces énergies car on peut le faire à travers une personne physique ou morale venant de la zone considérée ou représentant l'archétype. Vous comprendrez alors quelle est votre relation particulière avec ces lieux. Les orbes à considérer sont de 500 Km, voir jusqu’à 1000 km, de part et d'autre des lignes planétaires.

 

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

13

sept.

2018

DARWIN : Commentaires Astrocartographiques concernant son VOYAGE sur le BEAGLE

Le voyage de Darwin

Le but initial de l’expédition était de réaliser la cartographie de la côte de l’Amérique du Sud afin de compléter les relevés effectués lors d’un premier voyage du BEAGLE (1826-1830). Ce voilier avait été affrété par l’Amirauté britannique et le jeune commandant du navire, Robert FitzRoy (26 ans), cherchait pour l’expédition un compagnon de voyage d’un niveau intellectuel suffisant avec lequel il puisse discuter. Ce voyage, initialement prévu pour 2 ans, en aura duré presque 5, du 27.12.1831 au 2.10.1836. Mais sur l’ensemble du voyage, Darwin aura passé 3ans et 3 mois à terre pour seulement 18 mois en mer. Darwin, âgé de 22 ans, venant de terminer ses études de théologie, fut recommandé au commandant; il a été le naturaliste (sans traitement) de l’expédition, chargé de récolter des échantillons de fossiles et d’étudier la flore, la faune tout au long du voyage. Il était plutôt novice en ce domaine bien que ses études de théologie aient été ponctuées de cours de botanique et de géologie. Toutefois, issu d’une famille de médecins, il s’était d’abord lancé dans ce type d’étude qu’il a du abandonner en raison de sa trop grande sensibilité. Le commandant a failli le refuser car il estimait que la forme de son « nez ne possédait pas une énergie et une détermination suffisantes pour le voyage ». Darwin était surnommé « Philo » ou « philosophe » à bord du Beagle

Darwin est né le 12.02.1809 à Shrewsbury (UK) à 6h (5h58) (6h11/6h09 TU). 

Le voyage de Darwin sur le BEAGLE
Le voyage de Darwin sur le BEAGLE
Lire la suite 11 commentaires

mer.

12

sept.

2018

ALEXANDRA DAVID-NEEL et ses VOYAGES. Interprétation ASTRO-CARTOGRAPHIQUE

Voyages d'Alexandra David-Neel

A la sympathique rencontre annuelle du RAO, en juin 2004, au Bourget-du-Lac, j’ai présenté superficiellement le thème astro-cartographique (A*C*G) d’Alexandra David-Neel (rétroprojecteur).

 

J’ai ressenti, par la suite, le besoin d’approfondir ce travail et de suivre les péripéties d’Alexandra sur une mappemonde, telles que relatées dans le livre de Jean Chalon (« Le lumineux destin d’Alexandra David-Neel »).

Ce fut un étonnant voyage, passionnant et vivant, comme si j’étais à ses côtés. Un article en a été édité dans le bulletin du RAO en 2004.

 

J’ai présenté un premier diaporama lors de la croisière astrologique organisée par le CEBESIA en 2008.

Voici mon interprétation actuelle :

Lire la suite 5 commentaires