DEFINITIONS DE BASE EN ASTROLOCALISATION ET PROCESSUS D’INTERPRETATION

Origine :

« A notre époque, la plupart des gens voyages beaucoup, pour leur travail, pour les vacances, pour changer de lieu de résidence. De ce fait, les astrologues ont commencé à rechercher et expérimenter ce qu’il arrivait quand un individu voyageait temporairement ou se relocalisait de façon permanente. Dès le début de notre ère, des astrologues se sont intéressés à l’horoscope des nations mais ce n’est qu’au début du 20ème siècle que des techniques ont été tentées (Sepharial, Johndro) en utilisant les positions des villes. Déjà l’objectif était de d’aider les gens à trouver leur place dans le monde. Le besoin s’est fait sentir parmi les astrologues de coordonner le Ciel et la Terre (Jayne, Firebrace, Duncan,Fagan) ». Mais c’est Jim Lewis (1969) qui développera les techniques d’A*C*G* (Astrocartographie), tandis que Michael Erlewine s’intéressait à l’Espace Local.  En 1977 a été créé le premier logiciel, indispensable à l’étude de l’Astrocartographie (A*C*G). Astrologues, nous devrions avoir tous lu le livre (Astrologie Mondiale.1984) rédigé par Baigent, Campion et Harvey. Charles Harvey montre que les outils de l’A*C*G*sont indispensables pour étudier l’astrologie mondiale. En 1997 Jim Lewis, avec Kenneth Irving, publie son livre : The psychology of Astro*carto*graphy, période à laquelle j’ai commencé à m’intéresser à l’A*C*G* avec mon premier logiciel de Matrix Software. Plus récemment le flambeau a été repris par Martin Davis qui a publié en 1999 : Astrolocality Astrology et en 2007 : From Here to Here, révisé en 2010 : An Astrologer’s Guide to Astromapping, ouvrage dans lequel vous trouverez une historique détaillée du développement de l’Astrolocalisation.  Le logiciel qui permet le plus de possibilités est Solar Maps (mais financièrement il n’est pas vendu séparément de Solar Fire) toutefois tous les bons logiciels professionnels ont cette fonction avec plus ou moins de possibilités (ZODIAC ou WIN-STAR PRO ou ZET ou AUREAS PRO…).

 

Objectifs : 

Notre thème natal est établi pour un lieu et un temps bien définis et restera toujours la première vibration de notre vie. Mais quand le lieu change, la vibration change. Un horoscope traditionnel est l’étude du mouvement à travers le temps. Si l’on change de lieu, le temps changera. Si l’on change de temps, l’horoscope changera (l’Ascendant et les angles). L ’A*C*G nous donne l’opportunité de voir ce que notre vie pourrait être en un endroit différent de notre lieu de naissance. Cela ne change pas la position des planètes dans les signes mais cela change l’Ascendant et les trois autres angularités (DS, MC, FC). Parce que les angles changent, les planètes peuvent gagner ou perdre de leurs influences dans notre thème. 

 

L’Astrolocalisation comprend deux techniques :

l’Astrocartographie (A*C*G*) et l’Espace Local.

Si, dans l'horoscope habituel, chaque planète est définie pour un temps et une place précise, en astrocartographie l'horoscope est remplacé par une mappemonde (ou une planisphère) et un ensemble de lignes représentant leurs positions angulaires (alors que dans notre thème natal toutes les planètes ne sont pas angulaires). Dans ce type d'astrologie, les planètes sont des lignes qui parcourent le monde entier à travers leurs levers (AS), leurs couchers (DS) et avec leurs points de culmination (MC qui représente dans l'hémisphère nord le Sud et FC/IC le Nord) au moment de la naissance. Une planète placée à l'un de ces 4 angles et à l’endroit indiqué par la ligne s'y exprime plus nettement et directement (notion habituelle de planète angulaire). Afin de comprendre le principe astronomique qui est à la base de l'Astrocartographie, on doit d'abord considérer le fait qu'il n'y a pas un seul endroit au monde où le Soleil se lève ou se couche et qu'on peut toujours trouver une place sur terre où il fait soit jour ou soit nuit. Cette mappemonde, représentée en planisphère pour faciliter la lecture, peut être interprétée pour nous aider à comprendre comment certains lieux symbolisent particulièrement certaines de nos fonctions psychologiques. Certains lieux (quand positionnés sur des lignes angulaires) peuvent être très forts, à la fois rejetant et attractifs (on retrouve certains aspects du thème natal) et l'archétype planétaire correspondant à la ligne pourra être particulièrement travaillé à cet endroit, ou avec des personnes correspondant à cet endroit, ou nous faisant ressentir cet archétype. Il n'est pas nécessaire de déménager ou d'aller sur les lieux pour expérimenter ces énergies car on peut le faire à travers une personne physique ou morale venant de la zone considérée ou représentant l'archétype. Vous comprendrez alors quelle est votre relation particulière avec ces lieux. Les orbes à considérer sont de 500 Km, voir jusqu’à 1000 km, de part et d'autre des lignes planétaires.

 

Je prendrai l’exemple de mon thème (logiciel Solar Maps)

 

Généralités concernant les lignes planétaires :

 La ligne où la planète est au MC/ Milieu du ciel (ligne verticale notation en haut de la carte) : c’est le social, la carrière, la réputation. A l'ouest de la ligne (Maison10), on est amené à prendre de l'autorité et des responsabilités. A l'est de la ligne (Maison 9), ces potentialités sont plus détachées de nous et pourront agir à travers d'autres personnes.

 

La ligne où la planète est à l'AS/Ascendant (ligne courbe blanche) : Expression, comportement personnel extérieure. A l'ouest de la ligne (Maison1), on s’identifie fortement avec les énergies de la zone considérée. A l'est (Maison12), on subit plus cette influence.

La ligne où la planète est au DS/ Descendant (ligne courbe noire) : Rencontres avec les autres devenant une façon d’apprendre et de mieux fonctionner. A l'ouest de la ligne (Maison 7), on rend les autres responsables mais ces autres sont là pour nous apprendre quelque chose. A l'est de la ligne (Maison 6), l'énergie planétaire requiert notre attention pour solutionner les problèmes quotidiens et concernant notre travail ou notre santé.

 

La ligne où la planète est au FC/Fond du ciel/IC sur carte anglophone (ligne verticale notation en bas de la carte) : Intimité, vie personnelle intérieure. A l'est de la ligne (Maison 3), l'énergie sera en relation avec notre environnement qui exerce une forte influence sur nous. A l'ouest de la ligne (Maison 4), l'énergie est en relation avec notre milieu familial ou culturel, et nous confrontera avec nos origines, notre passé, notre fin de vie.

 

 Les oppositions dans le thème natal sont ici représentées par des lignes parallèles (quand une planète se couche, l'autre se lève). Les écarts angulaires entre planètes ne changent pas, mais on tient compte, en plus, de la latitude des planètes (hauteur) par rapport à l'écliptique, c'est-à-dire du coucher et du lever des planètes. Le calcul se fait alors en 3 dimensions.

 

Les lignes de latitude de PARAN ou Carré Mondial ou Cosmique, indiquent où deux astres sont dans une relation angulaire entre l'axe MC*IC et ASC*DSC (soit 4 positions, voir carte ci-dessus). Le paran est influant à tous les points de la même latitude où il se produit tout autour du globe. Un paran représente un endroit très fort, très énergétique, qui peut être même invivable car trop intense (même les croisements avec les routes), il représente deux énergies puissantes et qui se mélangent.

 

 

Ex: mon paran VEN/DS*MAR/MC qui passe près du Burundi où j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari (on le retrouve par ailleurs avec la ligne SOL/DS passant par la Belgique sa nationalité) et où j’ai pris mon premier poste à l’OMS, une double correspondance avec la signification de ce paran . Avec ce paran, on peut également avoir des attentes élevées de son partenaire, et on peut donc parfois être déçu dans les relations intimes et ce fut mon cas, tant personnel que professionnel. Certains astrologues ne tiennent pas trop compte des parans mais je les utilise car tout dépend de la valeur des planètes engagées (décès de mon fils Ariel alors que j’étais en mission au Mali avec un paran VEN*PLU).

Technique d’analyse en matière d’Astrocartographie 

Le consultant doit préciser, pour l’analyse, si c’est pour trouver une meilleure énergie concernant le socio –professionnel, le spirituel, l’affectif/plaisir/créativité ou autre archétype planétaire que le consultant recherche. Car il est rare que l’on puisse tout avoir ! Il est utile que le consultant désigne à priori les lieux où il souhaiterait aller, afin de les analyser en priorité. 

 

Domification Zodiacale

 

Tout d’abord, j’édite l’horoscope natal habituel pour considérer les Maisons 4 et 9 (planètes habitantes, maîtrises, encadrements, signes fixes ou non) afin de savoir si la personne est faite pour son lieu natal, la France ou l’étranger. Avec un SAT/Ms 4, il était certain que je devais quitter mon lieu de naissance et la France. La Ms 9 n’a pas de planète habitante mais sa maîtrise est le Soleil : mon Soleil est en Ms 6 et il est certain que j’irai à l’étranger principalement pour des raisons professionnelles. Avec mon Soleil en Taureau, ce sera également par la maitrise de Vénus pour mon propre plaisir, l’humanitaire et des rencontres affectives.

 

Selon le canadien COUTEAU, je recherche la planète meneuse, la planète la plus aspectée, celle qui nous entraîne automatiquement sur sa route, mais que nous n’avons pas toujours intérêt à suivre. Pour cela j’établis un nombre à 3 chiffres à partir du nombre d’aspects : je fais un tableau avec le nom des planètes et les 3 colonnes de chiffres. (le thème dans le logiciel Astro-PC PRO me donne la liste des aspects programmés).

 

1er chiffre : nombre d’aspects majeurs (5° d’orbe)

2ème chiffre : nombre d’aspects mineurs (45’ d’orbe)

3ème chiffre : aspects à l’AS et au MC.

 

Planètes Nbre d’aspects

majeurs Nbre d’aspects

mineurs Nbre d’aspects à

l’AS et au MC Nbre total

d’aspects

Soleil 2 2 1 221

Lune       3 2 0 320

Mercure 2 1 0 210

Vénus 4 1 1 411

Mars  1 2 1        121  

Jupiter 3 0 0 300

Saturne 4 1 0 410

Uranus 2 0 0 200

Neptune 2 3 1 231

Pluton 2 3 1 231

 

 

Je reconsidère la carte d’A*C*G et je regarde où la planète qui reçoit le plus grand nombre d’aspects (Vénus) est positionnée à l’AS ou au MC. Cette planète meneuse, nous entraîne automatiquement sur sa route, d’autant plus qu’elle est Hors-limite de déclinaison dans mon thème, mais nous n’avons pas toujours intérêt à la suivre. Car de préférence cette planète ne doit pas avoir de CCO (Conjonction-Carré-Opposition) avec une planète « maléfique » or elle est au carré de Mars et cet aspect représente le défi principal de mon thème (selon Xavier Abert) qu’il me faudrait surveiller mais auquel je m’abandonne facilement. Un coup d’œil sur la carte ACG puis sur l’Espace local nous renseigne de suite sur l’environnement positif ou négatif de ces deux positions à l’AS et au MC.

 

J’édite Vénus/MC sur Montréal : avec Mars/AS (et paran SOL/MC*PLU/AS). Le Canada est un pays de vacances que j’aime mais je ne supporterais pas le climat hivernal.

 

Vénus/MC sur Washington : avec Mars/AS (mais paran Mars*PLU). Rencontres professionnelles et affectives agréables à la Banque Mondiale, mais je n’ai pu travailler directement dans cette agence à cause de mon mauvais anglais, seulement en sous-traitance par la FAO.

 

Vénus /MC et Mars/AS sur Haïti et République Dominicaine (paran URA/PLU). Je devais aller en mission en Haïti mais une collègue m’a remplacée. Toutefois mon premier chef de mission à l’OMS était haïtien.

Vénus/AS sur Tahiti : je n’ai jamais eu l’envie et l’occasion d’y aller. Dommage !

Toujours à l’AS ou au MC, le consultant peut choisir la planète la moins aspectée s’il souhaite une évolution et une réalisation principalement spirituelle /humanitaire, planète nommée transcendantale (par le canadien Couteau) qui compte moins de 130 points. Dans mon cas c’est Mars/MC qui traverse l’Afrique où j’ai principalement travaillé. Là encore l’environnement planétaire est à considérer (le carré à Vénus) sur la carte ACG et l’Espace local.

 

En ACG, il est conseillé de ne pas opter pour Uranus en encadrement du DS, signe de divorce ou de décès/fin de présence du partenaire, peu favorable au relationnel dans la durée, signe d’instabilité. Je recommande également de ne pas opter pour Uranus en encadrement du FC (peu favorable à l’établissement d’un foyer, d’un chez-soi tranquille).

 

 

L’ESPACE LOCAL : Le logiciel calcule l'espace local qui consiste à dresser une carte géographique pour le lieu de naissance, avec la position de toutes les planètes rapportées à l'horizon. Le lieu de naissance (ou de résidence) est le point central duquel partent des lignes nommées "routes" ou "lignes azimutales" sur 360°, figurant la direction dans laquelle se situent les éléments de l'horoscope. On estime que pour avancer dans la vie, il vaut mieux se diriger vers les planètes à l’EST (le futur, l’avenir) plutôt que d’aller à L’OUEST représentant le passé, le rejeu à ne pas faire.

 

L'astrologie spatiale locale utilise un système de mesure basé sur l'horizon et le méridien local, et a été mise au point par Michael Erlewine. Tandis que les positions des planètes, mesurées en ascension droite et en latitude, ou latitude et longitude célestes, restent presque constantes quel que soit l'emplacement des observateurs, les mesures de l’azimut et de l'altitude des planètes changent radicalement selon l'endroit d'où elles sont observées. Par exemple, une planète qui se trouve près de l'horizon Nord à partir d'un endroit sur Terre sera proche de l'horizon Sud à partir du côté opposé du globe.

 

Si le graphique de l'horizon local de Solar Maps est imprimé sur un transparent, on peut le superposer sur une carte de notre localité ou région, bien qu’on doit s’assurer que le centre de la carte est correctement centré sur son emplacement réel sur la carte, et que le nord l'axe sud du graphique est aligné sur l'axe nord / sud de la carte. Cette technique est utile pour les petites distances de déplacements. Cela nous montrera ensuite où vont les lignes spatiales locales pour chaque planète. Le principe ici est que si on suit une ligne de planétaire particulière, alors on est susceptible de rencontrer des gens, des choses ou des concepts qui sont liés à cet archétype planétaire. 

La même technique peut également être utilisée sur des cartes de grandes surfaces, mais il est important de noter que sur la plupart des projections cartographiques, les lignes planétaires semblent s'incurver plutôt que s'étendre en ligne droite. Cela est dû au fait que la Terre est réellement ronde et que la carte est plate. Cependant, Solar Maps en tient compte lorsque des lignes spatiales locales sont tracées sur une carte, et si vous visualisez une carte du monde entier, on verra que ces lignes s'étendent autour du globe et retournent finalement à leur point de départ. Si on change la projection de la carte pour la voir comme un globe, alors il deviendra évident que les lignes en réalité de grands cercles autour de la Terre, ne changent pas du tout de direction, comme ils semblent le faire sur les projections de la carte rectangulaire carte de Mercator. 

La route du Maître de l’AS, dans mon cas Jupiter, indique la direction où il est bon de se diriger, où les astres sont favorables, elle donne un rôle social important, de l’expansion. Ma route de Jupiter passe par la Suisse (OMS), l’Italie (FAO), les sièges de mes organismes de travail. Route positive confirmée.

 

CONCLUSION :

Il est difficile de ne pas se laisser prendre la main par la planète meneuse qui nous entraîne automatiquement sur la route de notre destin, cela semble être une solution de facilité (l’impression de perdre une bonne occasion à ne pas la suivre), mais les mauvais aspects à cette planète nous rendent le chemin périlleux. 

 

A-t-on le libre arbitre ? Dire non quand on nous offre un chemin alléchant si même escarpé? A vous de juger ! Personnellement, je ne regrette rien…

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0